XVIè Assises de la FIDEF: « Une profession comptable forte au coeur de l’Économie »

La FIDEF est une association supranationale qui regroupe 48 organisations professionnelles comptables, Francophones, toutes partageant les valeurs de Compétence et d’éthique, ce, autour de la langue et de la Culture francophone

ANTANANARIVO, Madagascar, 26 octobre 2016/APO/ —

Les Assises de la FIDEF ou Fédération Internationale des Experts-Comptables et Commissaires aux Comptes Francophones, constituent une rencontre servant de plateforme de partage et d’échanges d’expériences entre les experts comptables des pays de la Francophonie. La FIDEF est une association supranationale qui regroupe 48 organisations professionnelles comptables, Francophones, toutes partageant les valeurs de Compétence et d’éthique, ce, autour de la langue et de la Culture francophone. Les Assises de la FIDEF sont organisées tous les deux ans, en marge d’un Sommet de la Francophonie.
Le Président de la République Hery Rajaonarimampianina a ouvert officiellement ce jour, à l’Hôtel Carlton Anosy, les XVIème Assises de la FIDEF, en présence du Président du Sénat malagasy, du Délégué Général de la FIDEF, du Président de l’OECFM ou Ordre des Experts Comptables et Financiers de Madagascar, ainsi que du Représentant de la Secrétaire Générale de l’OIF. Adhérant au thème choisi pour ces XVIè Assises de la FIDEF, à savoir « Quelle procession comptable pour servir nos économies, une vision pour demain », le Président de la République a fait savoir que la tenue de ces assises a placé les experts comptables au premier rang du Sommet de la Francophonie, car ces derniers ont compris, selon lui, la force de la pluralité en se fondant sur des valeurs communes d’éthique, de compétence, et avec la conscience de la force du partage d’une culture francophone plurielle.
Le choix de ce thème est né d’une réalité vécue par les instances professionnelles comptables, dans la majorité des pays francophones, où la majorité des experts comptables ne disposent pas de moyens suffisants et de ressources pour assurer son développement et pour permettre d’accomplir sa mission au service de l’intérèt général. Selon le Président Rajaonarimampianina, les experts comptables réunis dans la FIDEF ont choisi une thématique forte, partie du constat que, dans la plupart des pays, il est important de toujours adapter les comportements et les règles en matière de comptabilité financière, afin de profiter au plus grand nombre, initiés comme technocrates. A travers ces assises, le principal défi est de disposer de professionnels de haut niveau, et privilégiant les exercices à titre légal, tout en privilégiant la possession d’un diplôme d’État hautement qualifié. Et le Président malagasy d’ajouter que tous les pays ont besoin d’une profession comptable énergique, impliquée, formée et intègre dans toutes les parties de la vie économique et sociale. La profession comptable doit être au service du Développement économique. La Secrétaire Générale de la Francophonie, Michaël Jean, a également transmis un message stipulant  que la profession comptable est au cœur du Développement économique, au cœur des économies de tous les pays francophones.
Etant donné que les comptables professionnels interviennent fréquemment auprès des PME et des PMI, ainsi que des macro-entreprises, et mêmes celles qui restent dans le secteur informel, l’intégration du Secteur informel dans l’Économie transparente des pays passe ainsi par la considération de ceux qui traitent l’information comptable et financière. Il s’agit d’accompagner les experts comptables, car ces derniers interviennent aussi bien dans le secteur privé que le secteur public. « Nous avons besoin d’une profession comptable forte qui implique tous les intervenants » a réitéré le Président malagasy. La profession comptable devrait contribuer aux grands défis de la société, à savoir la lutte contre la corruption, la transparence des informations et la bonne gouvernance.
Les propositions issues de ces XVIè Assises de la FIDEF sont attendues pour aider les États francophones à mieux avancer. C’est dans cette optique que les États ont le devoir de mobiliser les ressources nécessaires pour accompagner la profession comptable.

Distribué par APO pour Présidence de la République de Madagascar.

LAISSER UN COMMENTAIRE